Saint-Vith (B) | Saint-Guy

Orgue construit en 1970 par Stefan Schumacher sur base d’un dossier de « dommage de guerre ».

 

C’est un instrument à 3 claviers et pédale, comprenant 39 jeux. C’est l’instrument le plus important en Région germanophone. Pendant les premières années c’est le pédagogue, organiste et compositeur Albert Veithen, qui en fut le titulaire.

 

L’instrument sert depuis de longues années au cours d’orgue de l’académie de musique.

 

Mis à part un relevage en 2007 il est resté dans son état d’origine et reflète bien l’esprit de son époque de construction.

 

La composition, imaginée par l’expert de l’époque, l’abbé Nolens, reflète l’esprit néobaroque encore en vogue et les tendances de la « Orgelbewegung » allemande, visant à créer des orgues à traction mécanique, mais en utilisant des matériaux modernes et en intégrant systématiquement un clavier de Récit.

 

Composition

Rückpositiv I

 

Koppelflöte 8'

Quintatön 8'

Prestant 4'

Rohrflöte 4'

Doublette 2'

Tertian II

Octave 1'

Zimbel III

Krummhorn 8'

 

Tremulant

 

Hauptwerk II

 

Pommer 16'

Prestant 8'

Gemshorn 8'

Octave 4'

Nachthorn 4'

Nazard 2 '

Waldflöte 2'

Kornett V

Mixtur V-VI

Trompete 8'

Clairon 4'

 

I / II

III / II

 

Schwellwerk III

 

Rohrbordun 8'

Spitzgambe 8'

Prestant 4'

Gedeckt 4'

Octave 2'

Larigot 1 '

Terz 1 '

Scharf IV

Dulcian 16'

Rohrschalmei 8'

 

Tremulant

 

Pedal

 

Prestant 16'

Subbass 16'

Octavbass 8'

Pommer 8'

Choralbass 4'

Acuta II

Rauschmixtur IV

Bombarde 16'

Trompete 8'

 

I / P

II / P

III / P

 

Lieu
Saint Vith (B)
Année de construction
1970
Facteur d'orgues
Stephan Schumacher
Composition
III – P, 39